Le Figaro Partner, interview de Marc-Antoine Cabrelli – Quels sont les défis à relever pour les dirigeants d’entreprise dans les prochains mois??”

Octobre 2021

Restructuration d’entreprise: anticiper et accepter la sortie de crise. 
L’on avait imaginé que 2021 serait une année synonyme de “tsunami” pour la restructuration d’entreprise, mais cela n’a pas été le cas. La raison? Une politique économique bienveillante de la part des pouvoirs publics à l’égard des entreprises. Anticiper la sortie de crise et se projeter sur 2022, un enjeu de taille pour les dirigeants, les professionnels du restructuring et l’Etat. 

Interview de Marc-Antoine Cabrelli – Président et Associé June Partners 

Avant de présenter le cabinet plus en détails, pouvez-vous revenir sur la situation des entreprises à ce jour ?

L’année 2021 est marquée par un redémarrage de l’activité dans beaucoup de secteurs d’activité. Récemment, la Banque de France annonçait une prévision de croissance pour 2021 de 6,3% marquée par une augmentation de la consommation des ménages. Le taux de défaillance des entreprises reste de son côté très faible, notamment lié aux différentes aides de l’état qui ont permis à certaines, très fragilisées par cette crise, de rester debout, avec un niveau de trésorerie très élevé.

Comment accompagnez-vous ces entreprises dans ces contextes ?

Toutes les crises sont de véritables accélérateurs de transformation. Dans ces contextes-là, il faut faire preuve d’une très grande agilité et être capable d’activer les bons leviers dans un délai très souvent contraint.  Nous nous définissons comme des architectes bâtisseurs, puisque notre diversité d’expertises (Finance, Industrie, M&A, RH, Data…), habituée à la conduite du changement nous permet d’apporter une dimension à la fois opérationnelle et financière dans nos interventions. Cette capacité à pouvoir agir concrètement et à coordonner nos actions, répond au mieux aux besoins des entreprises avec lesquelles nous travaillons, et cela a encore plus de sens lorsqu’elles sont dans des phases de transformation.

Pour vous, quels sont les grands défis à relever pour les dirigeants des entreprises dans les mois qui viennent ?

Il semble impératif pour les entreprises de retenir les enseignements de cette crise sur leur modèle économique, voire pour certaines de construire un nouveau plan stratégique tenant compte des impacts structurels de la crise sanitaire. Nouvelle organisation du travail, transformation du business model, stratégie de financement, gestion du cash, amélioration de la productivité, cession de sites non performants… de véritables sujets transformants auxquels vont devoir faire face les dirigeants.